Le pays des Batammaribas

Le Koutammakou

Site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco

INFOS

Le KOUTAMMAKOU, aussi appelé pays TAMBERMA, habité par les BATAMMARIBA, réserve des trésors touristiques à celui qui prend le temps de le découvrir.

Le TOGO

Pays étroit, tout en longueur, avec 45 kms de plages bordées de cocotiers, son territoire s'étend sur 650 kms. Dans sa plus grande largeur, le Togo mesure 140 km. Sa superficie est de 56.600 km2. Le Togo propose tout au long de ses 650 kms un très beau parcours à la rencontre des nombreuses ethnies qui le composent et de leurs traditions particulières. Le Togo a une population de 6,3 millions d'habitants.

Des populations Ewe et Guins au Sud, Ana et Tem dans la région Centrale, en passant par les Bassar, Kabyés, Lambas et Tamberma de la région de la Kara et aux Moba-Gurma de l'extrême Nord, ce sont autant de peuples restés profondément ancrés dans leurs traditions que le Togo offre à découvrir.

Chaque ethnie a des traditions propres largement indissociables du contexte religieux.

Au Togo se mélangent ainsi toutes sortes de croyances: chrétiennes, protestantes, animistes et vaudou. Malgré la pénétration du christianisme et un peu d'islam (région de Sokodé), les populations sont restées profondément attachées à leurs croyances animistes et à leurs coutumes ancestrales. Presque tous les groupes ethniques du Togo croient en l'existence d'un être supérieur auquel s'ajoutent des divinités intermédiaires qui servent de relais entre les hommes et la divinité.

Les habitations comportent souvent des autels familiaux sur lesquels sont faits régulièrement des sacrifices pour s'assurer la protection des divinités. Le rôle des féticheurs et des devins reste considérable. Mi-médecins, mi-magiciens, ces féticheurs sont les dispensateurs de gris-gris, amulettes individualisées qui protègent contre les maléfices ou multiplient les forces de leur propriétaire. Partout une médecine traditionnelle, plus ou moins botanique, plus ou moins mystique, continue à s'exercer parallèlement à la médecine moderne.

Parcourir le Togo du Sud au Nord c'est aussi découvrir la diversité de l'habitat africain. Le long du littoral ce sont le plus souvent de simples cabanes au toit de palme. Dans le Sud du pays il s'agit le plus souvent de cases carrées ou rectangulaires. En remontant vers le Nord, la case en banco (mélange de terre argileuse, latérite, paille) devient ronde.


PRATIQUES

Guide touristique et culturel

A ne pas manquer

La visite du musée Koutammakou à l'entrée du village de Nadoba

Partir à la découverte des villages les plus isolés: Sibouri-Ferme, Natiponi, Koutougou-Sola, Koutapa...

Faire un trek dans les monts de l'Atakora